Sens de Dieu

Vie chrétienne

  • Le Routier est « toujours prêt à défendre face à quiconque lui demande raison de l’Espérance qui est en lui » (St Pierre).

Reçois ce pain, nourriture pour ta route, mais n’oublie pas qu’il est un autre pain plus nécessaire encore à la vie »

  • « Père, je ne partirai pas que vous ne m’ayez béni »
  • « Pars donc, nourri de la parole divine et du réconfort de ses promesses »
  • « Connaissant ma faiblesse, je demande à Dieu sa Grâce… (Cérémonial du Départ 1952)
  • « un Routier qui ne sait pas mourir n’est bon à rien, mais souviens-toi qu’il est parfois aussi difficile de vivre… » (Cérémonial du Départ 1952)
  • Etre baptisé, confirmé, se confesser et communier régulièrement.
  • Avoir choisi un directeur de conscience.
  • Posséder un missel et l’utiliser.
  • Savoir servir et chanter la Messe.
  • Connaître les objets liturgiques de la Messe tridentine et les raisons de notre attachement à ce rite.
  • S’efforcer de suivre une retraite chaque année, même brève.
  • Faire dans sa vie quotidienne une part à la prière personnelle, à la méditation ( préparation à la mort, usage du temps,…).
  • Vivre en pratique les exigences de son baptême.
  • Aimer Notre Dame et la prière du chapelet.

Formation religieuse

  • Le Routier, fier de sa Foi, a compris le devoir d’approfondir ses connaissances religieuses.

    « Ces paroles de vie, ne les garde pas pour toi. Annonce la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu : donne à manger à ceux qui ont faim, à boire à ceux qui ont soif … »

    « En toi vit le Seigneur, lumière du monde » (Cérémonial du Départ 1952)

  • Délimiter les lacunes de ses connaissances religieuses.
  • S’attacher à lire des ouvrages religieux ( Ecriture sainte, vie de Saints, philosophie, encycliques, Imitation de Notre Seigneur, …).
  • Connaître les questions fondamentales du catéchisme, les principes essentiels du jugement moral.
  • Etre capable d’expliquer un point du catéchisme à des enfants et de prendre part à une discussion à caractère religieux.
  • Connaître les principales objections et la manière de les réfuter.

Sens de l’Eglise et apostolat

  • Le Routier est membre de l’Eglise catholique et se sent responsable de son rôle missionnaire dans la cité.

    Le scout est fier de sa Foi et lui soumet toute sa vie (1er principe)

    Ce n’est pas toi qui parleras, c’est l’esprit du Père qui parlera en toi »

    « N’oublie jamais que ta Route est un passage par delà la vie terrestre, vers le pays de l’éternelle jeunesse… »

    « Que l’innombrable foule des saints de tous les temps et de tous les lieux te fasse cortège aujourd’hui, demain, jusqu’à l’éternité (Cérémonial du Départ 1952)

  • Imprégner son existence d’esprit chrétien.
  • S’efforcer de faire vivre les traditions chrétiennes ( fêtes, sacramentaux, offices,…).
  • Ne pas craindre de s’affirmer chrétien, de saluer un calvaire, une église. Respecter le nom de Dieu et lutter contre le respect humain chez soi-même et chez autrui.
  • Avoir le sens de la communion des Saints en priant pour autrui, les défunts, les grandes intentions de l’Eglise.
  • Agir en faveur de l’éducation religieuse de ses enfants, de la jeunesse.
  • Etre conscient de la nécessité de la sanctification personnelle dans le cadre du combat contre l’hérésie moderniste.
Print Friendly, PDF & Email