Archives 2008

  • Veillée de groupe le 21 juin au village

    • 15 h 30   Début de la réunion des parents (grande salle de Godefroy de Bouillon) Présentation des programmes, des unités, du grand camp Présentation des camps de formation des chefs : Clavas et Port Villez
    • Projection d’un film sur grand écran
    • Affichage de panneaux photos des unités
    • 19 h 00   Apéritif offert, puis repas et grillade (participation aux frais : 5 €)
    • 20 h 30   Grande veillée
  • Camp-chantier au Village de Riaumont

    Que ferez- vous aux temps chauds ?
    Nuit et jour, à tout venant…
    Du 25 au 31 août , pour jeunes gens de 12 à 75 ans
    Autour de nos tailleurs de pierre du chantier de l’église Saint Jean-Baptiste, venez nous aider aux travaux d’été : réfection d’une toiture, terrassement, aménagement du chemin de sécurité, mais aussi cuisine et peinture ! Il y en a pour tous les savoir-faire ! Apportez vos propre outils si vous en avez, une tenue de travail et de sécurité adaptée, et, pour suivre la mode … votre uniforme scout, bien sûr !
    Jeux, conférences, veillées …
    Chaque jour il est possible d’assister à la Messe et aux offices des religieux de Riaumont.
    Pour tout renseignement complémentaire appelez le frère François Giros

  • Saint Nicolas 2008

    Au village de Riaumont, le samedi 13 décembre 2008, à partir de 14h00

  • Liévin et Riaumont

    La ville de Liévin relate dans son bulletin n° 74 d’avril 2008 (page 8) la cérémonie ayant eu lieu à la mémoire de Yves Goussard, au monument des scouts morts pour la France, dans la village de Riaumont.

  • Scouts Belges

    Ce samedi 31 mai, nous avons eu la visite d’une douzaine de membres du Centre Historique Belge du Scoutisme venus visiter le Village de Riaumont et son Laboratoire Scout.

  • Visite des Scouts allemands

    Le Père Alain a reçu à Riaumont l’équipe nationale de l’association allemande des Scouts d’Europe : Père Johannes Maria Ziegler, religieux des Servi Jesu et Mariae Dr. Martin Hafner, Commissaire Général National Scout Günther Walter,  rédacteur en chef de « Pfadfinder Mariens »

  • Pèlerinage de Chartres

    du 10 au 12 mai 2008 Voir les premières photos (et le film !) sur le site des organisateurs, N-D de Chrétienté. Ainsi que la messe de Pentecôte célébrée par le Père Hervé Tabourin.

  • Lancement des cérémonies de l’Armistice

    Nos photos de cet évènement…
    Une délégation de Riaumont était à Lorette le 24 avril 2008, pour le 90ème anniversaire de l’Armistice mettant fin à la guerre de 14-18. Le Père
    Argouarc’H a eu ainsi l’occasion de parler à Monsieur Bockel, le secrétaire d’Etat aux Anciens combattants, ainsi qu’à l’honorable Jason Kenney, Secrétaire d’Etat Canadien représentant le ministre des Anciens Combattants.
    Celui-ci a fait une retraite à Fontgombault et rêve de pouvoir assister à la Messe au village de Riaumont. De nombreux gardes d’honneur de Lorette amis de Riaumont sont venus saluer les spahis et le Père Argouarc’h. Il y avait plus d’un millier de gardes d’honneur de l’Ossuaire… Notre ami Yvon-Marie Lherbier, du groupe d’Ablain-SOUCHEZ, qui est un ami du village, a dit  : » Dans nos villages, les gens se sentent attachés à Lorette comme les anciens l’étaient à la terre. Ce cimetière reste un lien très important, même quand on est parti vivre au loin. « Il y avait aussi la musique du 43ème RI, des soldats du 601ème Régiment de circulation routière d’Arras, et la chorale de l’Armée Française.Les poèmes composés et récités par les lycéens d’Avion étaient aussi superbes…Père Argouarc’H

  • Ravivage de la flamme à l’arc de triomphe à Paris

    le samedi 26 avril 2008
    À l’Arc de Triomphe de Paris, Ravivage de la Flamme  par l’ANSFAC. À la veille de la journée de la Déportation, plus d’une cinquantaine de scouts et guides étaient venus pour rendre hommage aux nombreux scouts morts pour la France en déportation du Bienheureux Marcel Callo au tout jeune Yves Goussard, récemment honoré au Mémorial National.

  • Hommage au mémorial de Riaumont le 5 avril 2008

    Un hommage a été rendu samedi 5 avril au village d’enfants de Riaumont géré par les scouts. Au mémorial national, une plaque a été dévoilée pour rendre hommage à un des 3 000 scouts morts pour la France : Yves Goussard, mort pour la France à 17 ans, en mars 1945, alors qu’il était déporté au camp de Bergen-Belsen. » J’étais infirmière dans le groupe. On transportait des armes pour les parachutistes quand les Allemands nous ont accrochés…
    « Le 26 août 1944, au lendemain de la Libération de Paris, Jeannine Lefebvre (devenue Jeannine Pernette) est arrêtée, avec des membres du bataillon Hildevert, après un dernier combat autour de la capitale. Sur place, elle a le temps de soigner
    Yves Goussard, un jeune résistant de 16 ans blessé à la jambe…Hier après-midi, à 85 ans, l’infirmière est revenue de sa région parisienne pour participer à l’hommage rendu à Yves Goussard, Martiniquais, scout et résistant, mort en mars 1945 dans un camp de déportation en Allemagne. La cérémonie était organisée par François Cartigny, président du Comité pour un mémorial, martiniquais de la Résistance, de la Déportation et de l’Internement.

    La cérémonie s’est déroulée au mémorial national des scouts morts pour la France, situé au village d’enfants de Riaumont, en présence des quarante garçons en uniforme scolarisés et hébergés sur place (de la 6ème à la 3ème , de leur communauté éducative, d’autres scouts de la région, de deux Combattants volontaires de la résistance (Ancvr), d’un ancien combattant martiniquais et
    d’une délégation municipale conduite par Jean-Pierre Kucheida député maire de Liévin.Yves Goussard est considéré par l’organisateur comme le plus jeune Martiniquais de France et le plus jeune scout de France mort en déportation, à l’âge de 17 ans et deux mois. Transféré dans trois camps successifs, c’est à Bergen-Belsen que le jeune homme décède du typhus en mars 1945. » Son corps ne sera pas retrouvé « , a indiqué François Cartigny dans son hommage rendu au pied de la croix scoute en pierre de Boulogne, tombe symbolique d’un mémorial érigé en 1994 sur la colline de Riaumont.  » Sans doute a-t-il été brûlé dans l’immense crématoire du camp ou sur les bûchers funéraires qui avaient été installés en complément. « Dans la chapelle, une plaque dédiée à Yves Goussard rejoint d’autres noms de scouts tués lors de divers conflits. » Ici, il aura au moins un lieu de mémoire « , observe le Père Hervé Tabourin, chapelain du mémorial. Car en l’absence de reliques, la mort officielle du scout déporté ne fut décidée que par un jugement du tribunal de Fort-de- France, en 1965, vingt ans après sa disparition. » La mention « mort pour la France » figurait déjà dans ce jugement mais ce n’est qu’en 2007 que le ministère de la Défense a accepté de lui attribuer la mention « mort en déportation » « , précise François Cartigny.
    Voir photos sur le site de l’ANSFAC…
    D’après un article de PH. Bessin, paru dans La Voix du Nord des 6 et 7 avril 2008.

Print Friendly, PDF & Email