L’oeuvre du 6ème jour / Biologie

Considérons notre corps, composé de 40 à 50.000 milliards de cellules vivantes, qui grandissent, se reproduisent et meurent à chaque instant depuis notre conception… Il est vrai qu’avec tous ces  » milliards  » (= chiffre avec 9 zéros), on a du mal à s’imaginer ce que cela représente. Pour te donner une idée, celui qui essayerait de compter jusqu’à un milliard sans s’arrêter, et en prononçant un chiffre chaque seconde, n’aurait fini de compter qu’au bout de 30 ans… Pas la peine d’essayer !

Pour sa défense immunitaire (cf. globules blancs) on estime que l’homme peut fabriquer 10 millions de sortes d’anticorps différents. Chaque jour 15 milliards de globules blancs (leucocytes) sont fabriqués dans la moelle osseuse pour défendre l’organisme contre les microbes, ainsi que 500 millions de plaquettes sanguines (ne vivant qu’une semaine) destinées à colmater les plaies par agglutination. Quant aux globules rouges du sang ( » hématies « ), nous avons à peu près 5 millions de ces petits disques rouges dans chaque goutte de sang. Soit un total d’environ 25.000 milliards d’hématies, qui, – si on pouvait les aligner à la queue leu leu – formeraient un collier long de 5.000 km ! Elles ne vivent environ que 4 mois, et donc chaque jour dans la moelle rouge de nos os il faut en fabriquer quelques 200 milliards, en remplacement de celles qui meurent.

La peau aussi se renouvelle, comme tu peux le remarquer quand une blessure cicatrise. Et en un mois, toutes les cellules de l’épiderme ont ainsi été changées. Chaque organe est à lui seul une petite merveille. Nos yeux sont plus fantastiques encore qu’un appareil photo miniature. Rien que pour distinguer l’intensité de la lumière (du noir au blanc) ce sont 125 millions de bâtonnets qui tapissent le fond de l’œil (+ 5 millions de cônes pour distinguer les couleurs). Dans l’oreille aussi par exemple on trouve une sorte de minuscule harpe prodigieuse, dont les cordes sont rattachées à 6.000 petits nerfs transmettant les vibrations perçues par les millions de cils qui se sont agités selon le rythme du son perçu. « Les cheveux même de notre tête sont comptés » , comme le dit l’évangile. Ils vivent de 6 mois à un an ; et on en perd une centaine chaque jour. Combien ai-je de poils au total ? Cela dépend bien sûr de chacun : environ 2 millions pour les femmes et 4 millions pour les hommes.

Considérons maintenant les reins, où sont filtrés en permanence (3 fois par heure) nos 5 litres de sang. Cela donne pour un adulte un total de plus 130.000 litres de sang filtrés ainsi chaque année. Et ces minuscules tubes urinaires (appelés  » néphrons « ), représentent dans nos reins une longueur de 75 kilomètres !En transpirant nous pouvons évacuer également jusqu’à 2 ou 3 litres d’eau (et de sels minéraux) sous forme de vapeur, rejetés au rythme d’une à deux fois par seconde par nos 3 millions de glandes sudoripares (= sueur) réparties sur tout le corps. Tu sais que le cœur bat en moyenne 70 fois par minute. Il travaille donc 100.000 fois par jour et ainsi plus de 36 millions de fois par an, jour et nuit sans s’arrêter un seul instant (donc un débit annuel de 300.000 litres) . Ce qui donne au bout de 70 ans 3 milliards de fois (pour un débit de 200 millions de litres de sang).

Regarde maintenant tes veines et les artères. Ces vaisseaux sanguins forment à eux seuls un réseau de plus de 950 km (= la traversée de la France du nord au sud…) Mais il faudrait y ajouter encore les 5 millions de minuscules capillaires tissant un réseau de 96.000 Km de long !…

Nos fibres nerveuses aussi forment également un réseau d’une longueur estimée à plus de 100.000 kilomètres, soit de quoi faire deux fois le tour du monde (en plus grande largeur) à l’équateur ! Et l’influx nerveux s’y propage à une vitesse de 100 mètres/seconde, soit 360 km/h. (donc plus vite que nos T. G. V.) Et dans les 1, 5 litres de la boîte crânienne, les neurones du cerveau peuvent entrer chacun en communication (par les  » synapses « ) avec de 1.000 à 10.000 autres cellules nerveuses… Formant alors un réseau d’environ 6 millions de milliards de connexions nerveuses. Pour arriver à avoir ces centaines de milliards de neurones, le bébé dans sa phase fœtale peut atteindre le rythme de fabrication de 5 par seconde. Mais ces cellules ne se renouvellent guère, et il en meurt après au moins une par seconde. Pas de quoi s’inquiéter pour autant, puisqu’au rythme de 100.000 neurones disparaissant par jour, à 90 ans nous n’en n’aurons perdu que 5% (en ayant encore en réserve des neurones pour au moins 2.700 années) !

Et les poumons, qui sont composés 300 ou 400 millions d’alvéoles. Si on pouvait les mettre à plat, comme un grand sac, cela représenterait une surface étendue de plus de 200 m2 (comme celle d’un cours de tennis) . De même pour l’intestin qui mesure environ 6 mètres de long dans notre abdomen, les plis internes (appelés  » villosités « ) de l’intestin grêle offrent une surface d’absorption encore plus considérable : si on pouvait l’étaler cela couvrirait plus de 350 mètres carrés  (l’équivalent d’un terrain de Basket dans l’intestin) !

Enfin l’A. D. N., la plus grosse molécule au cœur de toutes nos cellules, est comme un fil microscopique portant tout notre programme génétique. Soit 3 milliards d’informations condensées dans le noyau de chaque cellule du corps. Pour te donner une idée de la somme d’information que cela représente, imagine un millier d’encyclopédies de 1.000 pages pleines de caractères imprimés. À cette échelle là, l’empilement de ces livres atteindrait la hauteur d’un immeuble de 20 étages…Cette A. D. N. complètement déroulée se mesure en cm., dans chacun de nos 46 chromosomes. Ce qui donne un total de presque 2 mètres dans le noyau de chaque cellule… et donc une longueur de 2.000 milliards de km. d’A. D. N. pour chaque être humain adulte ! On y trouve donc des  » filaments  » si fins (25 millions de fois plus long que large)   qu’ils seraient assez longs pour rejoindre les étoiles !

© Riaumont.net, collège saint Jean Bosco ; utilisation de cet article paru en 2002 / 2003 dans « Citadelle de l’Espérance » est autorisée, sous réserve de mentionner clairement la source.

Print Friendly, PDF & Email