L’infiniment grand / Astronomie

Accroche toi bien. Tu es invité à un voyage merveilleux à la vitesse de la lumière. En fait, tous les scientifiques reconnaissent que, dans l’état actuel de nos connaissances, il est impossible d’atteindre (et encore plus de dépasser) cette vitesse faramineuse de 300.000 kilomètres par seconde. Pour te donner une idée, sache qu’à cette vitesse là la lumière fait plus de huit fois le tour de la terre à l’équateur en une seule seconde . Imagine toi installé dans une fusée qui serait capable en 1 seule seconde de faire 7, 5 fois le tour de la terre !

À une telle vitesse tu pourrais atteindre la lune en 1, 5 seconde… Mais il faudrait déjà 8 minutes pour arriver au soleil notre étoile, situé à environ 150 millions de km. de la terre. En fait, quel que soit le nombre prodigieux d’astres célestes que nous allons rencontrer durant ce voyage, il faut te dire qu’il y a bien plus de vide que de matière entre ces distances faramineuses. Pour te donner un exemple, si le soleil était réduit à la taille d’une orange, à cette échelle la terre serait un grain de sable à 10 mètres de là ; et la plus grosse planète du système solaire serait comme un grain de raisin situé à 60 mètres du soleil.

Sais tu que le soleil pourrait contenir largement plus d’un million de planètes grosses comme la terre ? On pourrait y placer la terre et la lune en les laissant aux mêmes orbites qu’actuellement. Pourtant l’étoile Sirus est encore 12 fois plus grand que le soleil, et cette taille gigantesque reste encore modeste par rapport à d’autres étoiles que nous verrons. Pour atteindre Pluton, la dernière planète de notre système solaire (à 6 milliards de kilomètres de chez nous), il faudrait 5 heures à la vitesse de la lumière. Mais quand atteindrait on une autre étoile comme le soleil ? On estime qu’en moyenne chaque étoile est séparée d’environ 56.000 milliards de kilomètres.

Il est vrai qu’avec tous ces  » milliards  » (= chiffre avec 9 zéros), on a du mal à s’imaginer ce que cela représente. Pour te donner une idée, celui qui essayerait de compter jusqu’à un milliard sans s’arrêter, et en prononçant un chiffre chaque seconde, n’aurait fini de compter qu’au bout de 30 ans… Pas la peine d’essayer ! Pour simplifier on comptera donc ces distances astronomiques en  » Année Lumière « , ce qui représente les  9.461 milliards de kilomètres  parcourus à cette vitesse par la lumière en une année. L’étoile la plus proche de notre système solaire c’est  » Alpha du Centaure « . Pour l’atteindre, en voyageant toujours à 300.000 km./seconde, il faudra compter bien plus que quelques heures, ou même que quelques jours… Il faudra plusieurs mois, et même plus d’une année : quatre ans (et 4 mois) de voyage à cette vitesse vertigineuse.

Et ensuite pour atteindre l’étoile suivante (= après la plus proche, en seconde position) il faudra encore parcourir 41 millions de km. Pourtant ce n’est pas grand chose par rapport à la grandeur de l’univers qu’a fait le Créateur. Sirus, une des étoiles les plus brillantes (26 fois plus lumineuse que le soleil), se trouve quand à elle à 8, 5 années lumière de la terre. Et cette étoile polaire bien connue (Polaris) qui brille au bout de la petite ourse, il me faudrait 47 ans de voyage pour l’atteindre (pas la peine donc d’envisager un ticket aller-retour…) . Cela veut dire aussi que si l’étoile polaire venait à disparaître aujourd’hui, nous la verrions encore briller à son ancienne place pendant 47 ans ; en fait, nous la voyons dans le passé ! Cela veut dire aussi que le rayon lumineux qui parvient aujourd’hui à mon œil en est parti il y a quelques dizaines d’années.

Et nous pouvons voir actuellement des étoiles très lointaines qui sont en fait éteintes, qui ont maintenant disparu !Dans le baudrier d’Orion l’hiver, tu peux voir l’étoile Rigal (20.000 fois plus lumineuse que le soleil) mais il faudrait 5 siècles de voyage à la vitesse de la lumière pour l’atteindre. À côté ( ?) d’elle, Beltégueuse se trouve à 650 Années Lumière. Au bout de l’épée d’Orion, on aperçoit une grande nébuleuse (masse de gaz incandescente) que les astronomes ont baptisée  » M.42 « . Elle se trouve à environ 1.625 années lumière. Et surtout sa largeur est faramineuse à nos yeux : il faudrait 26 ans de voyage à 300.000 km./seconde pour la traverser (rappelle toi que pour atteindre la dernière planète de notre système solaire, 5 heures, à cette vitesse, suffisaient) …

Tu commences à te dire qu’on s’y perd un peu dans ces chiffres, tous plus grands les uns que les autres ! Pourtant nous ne sommes qu’au début de ce grand voyage à travers l’univers visible, créé par le Tout-Puissant. Jusqu’à présent nous ne sommes restés qu’à l’intérieur de notre galaxie qui compte déjà environ 100 milliards d’étoiles comme notre soleil. Mais tu sais qu’il existe encore bien d’autres galaxies lointaines…Quand tu regardes la voie lactée, facilement repérable dans le ciel, ce sont en fait les étoiles de notre galaxie. Si elle paraît alors plus dense, c’est parce qu’on la regarde dans le sens longitudinal (en coupe) . Si tu veux traverser ce disque de notre galaxie dans sa largeur, il faudrait un voyage d’une durée de 100.000 années lumière ! Pour reprendre la comparaison du soleil réduit à l’échelle d’une orange, les étoiles (= oranges) de notre galaxie seraient séparées par des distances de 4.000 km., et cet ensemble (  » tas d’oranges « , séparé par du vide) formant notre galaxie aurait alors une extension de 35 millions de km. Mais tu sais sans doute qu’il existe encore bien d’autres galaxies lointaines. Chacune avec une grandeur vertigineuse, comme nous l’avons vu, et certaines s’éloignent de nous dans l’immensité de l’univers à la vitesse de 200.000 km à la seconde !

En fin de compte, sait-on alors combien il y a d’autres galaxies ? Nos télescopes essayent de les repérer : on dénombre déjà environ mille milliards de galaxies, avec leur million de milliards d’étoiles ! Que dire de plus, après cela ?.. Se taire et admirer, contempler !

© Riaumont.net, collège saint Jean Bosco ; l’utilisation de cet article paru en 2002 / 2003 dans Citadelle de l’Espérance est autorisée, sous réserve de mentionner clairement la source.

Print Friendly, PDF & Email