Critères pour l’Engagement Guide-Aînée

La guide-aînée sachant qu’elle sera maîtresse de maison, âme du foyer, s’y prépare et toutes ses connaissances techniques l’y aident.

La guide sera à la fois l’ornement et l’âme de la maison

Père Doncœur

… Elle peut faire de son mari un homme dans le sens le plus élevé du mot ou au contraire causer sa ruine. Elle peut être son vrai « Guide » . Si un homme est bien marié, c’est-à-dire s’il a un intérieur séduisant, s’il a une femme aimable, compréhensive, bonne cuisinière, s’il a de joyeux enfants en bonne santé… il fait un meilleur travail à son bureau.

B. P. 1921

Nature

  1. elle connaît les plantes aromatiques et leur application culinaire,
  2. elle connaît et sait utiliser un grand nombre de plantes médicinales,
  3. elle sait à quelle époque poussent et arrivent sur le marché les légumes et fruits les plus courants : tomates, fraises, cerises, abricots, melons, endives, etc…
  4. elle confectionne des bouquets de fleurs fraîches et de fleurs séchées,
  5. elle connaît les principaux vins de France et avec quel plat on les sert,
  6. elle sait comment on constitue un plateau de fromage varié et équilibré,
  7. elle détecte les nuages et en connaît le processus quant aux conséquences météorologiques,
  8. elle se méfie du soleil, et sait comment s’en protéger,
  9. elle sait se protéger du froid et au cours d’un week-end construit un abri,
  10. elle connaît et respecte le mode de vie des animaux domestiques et familiers. Elle sait comment les nourrir, les principales vaccinations à leur attribuer,
  11. elle sait tuer et vider un poulet ou une poule.

Hygiène de vie

La femme est faite pour donner la vie, pour se donner aux autres et ne peut réaliser sa vocation qu’avec un corps sain. La guide-aînée doit prendre des habitudes d’ascèse et d’équilibre.

  1. elle s’abstient de fumer car elle connaît les méfaits du tabac pour elle, son entourage, les enfants qu’elle mettra au monde,
  2. elle connaît son besoin de sommeil, le respecte, se couche et se lève à heure fixe,
  3. elle ne mange pas en dehors des repas,
  4. elle mange à heure fixe, à table,
  5. elle sait équilibrer les menus, pour elle et sa famille,
  6. elle connaît le fonctionnement du cycle féminin et le respecte
  7. elle détecte les symptômes des maladies les plus courantes et sait apporter les remèdes habituels,
  8. elle s’informe sur les fléaux de notre civilisation et peut en informer d’autres : Sida, drogue, M. S. T., alcoolisme, dépression,
  9. elle privilégie la marche à tout autre moyen de transport et organise son temps de façon à marcher un peu chaque jour,
  10. si elle le peut, elle pratique un sport régulièrement,
  11. elle campe au moins une fois dans l’année, si possible en camp itinérant mais elle garde le souci de la discrétion et de la féminité au cours des camps,
  12. elle organise un affût pour l’équipe,
  13. elle sait se protéger du froid comme de la chaleur en prenant les précautions élémentaires et les explique aux autres à l’occasion d’une sortie.

Découverte du pays et du monde

  1. elle connaît le fonctionnement des institutions françaises,
  2. elle sait quels sont les grands partis politiques français, leurs principaux leaders et les grandes lignes de leurs programmes,
  3. en lisant saint Thomas d’Aquin et en se le faisant expliquer, elle apprend ce qui fait qu’un gouvernement est bon ou mauvais,
  4. elle sait ce que sont les sociétés secrètes, les courants mondialistes, le new-âge et elle connaît l’influence de ces courants de pensées,
  5. elle connaît l’origine des conflits en cours,
  6. elle différencie les divers modes de scrutins,
  7. elle peut exposer clairement le rôle, le but, les dangers et les éventuels bienfaits des O. N. G. (Organisations Non Gouvernementales), et en particulier, celles qui s’occupent de l’enfance, de la santé et de la famille,
  8. chaque guide-aînée établira au cours des années passées au Feu une revue de presse concernant un événement déterminé,
  9. la guide-aînée s’intéresse au cinéma, elle connaît les principaux procédés cinématographiques et ce qui fait un bon ou un mauvais film,
  10. elle parfait ses connaissances historiques, géographiques et artistiques en organisant au moins une sortie : « visite d’exposition » préparée et expliquée,
  11. elle connaît les règles élémentaires de l’économie, elle gère et équilibre son budget, elle sait interpréter une fiche de paie,
  12. elle préfère la lecture de livres profonds et enrichissants aux bandes dessinées,
  13. elle évite les romans malsains,
  14. elle sait ce que fut l’Index et saura défendre la position de l’Eglise à ce sujet,
  15. dans le choix d’un livre la guide-aînée tient compte du sujet, du style, de la présentation,
  16. en cas de doute elle cherche le conseil d’un supérieur avant de commencer une lecture,
  17. dans les lettres de liaison entre les guides-aînées une rubrique bibliographie est assurée par chacune à tour de rôle.

Expression

Dans la façon de s’exprimer la guide-aînée n’oublie jamais que la femme est faite pour la grâce et la beauté. En cela elle se conforme aux directives données dès 1912 par un des premiers chefs scouts américains :
« Dans les activités féminines nous devons viser la grâce et la beauté. Chaque fille doit chercher la beauté dans chaque pas de la vie et essayer ainsi de rendre belle toute sa vie » .

  1. la guide-aînée évite les chants militaires et les chansons à boire pour privilégier les chants polyphoniques et les vieilles chansons françaises,
  2. elle connaît et apprend à son équipe une danse folklorique française et une danse étrangère,
  3. elle fait chanter et mimer plusieurs enfants,
  4. elle sait se présenter et présenter une personne à une autre en respectant les règles du savoir-vivre,
  5. elle évalue au cours d’un jeu ou par tout autre moyen sa connaissance des bons usages,
  6. elle connaît les formules de politesse épistolaire et sait les appliquer à chaque destinataire,
  7. elle sait accueillir et dire quelques mots en public. Elle s’y entraîne au cours d’une veillée de Feu,
  8. elle connaît les règles de l’élégance, sait assortir ses vêtements et se maquiller discrètement
  9. elle mesure sa démarche pour que celle-ci reste élégante,
  10. elle sait ce qui différencie les grands couturiers et peut définir chacun en quelques mots,
  11. elle reconnaît trois parfums.

Vie en société

Le comportement social de la guide-aînée doit être facteur d’apostolat. Selon le principe de Baden-Powell chacune essaie de trouver dans ceux qui l’entourent 5% de bon. Ainsi elle se montre courtoise, prudente sans condescendance et sans méfiance excessive.

  1. dans une discussion elle sait écouter et donner son avis sans sectarisme et sans animosité,
  2. elle obéit à ses supérieurs hiérarchiques même si elle pense avoir plus de compétences que ceux-ci,
  3. elle évite de se faire remarquer par une tenue vestimentaire trop excentrique ou démodée,
  4. même si ses convictions sont solides la guide-aînée évite d’avoir l’air de faire la morale ou d’accabler les autres au nom des grands principes,
  5. dans les relations filles-garçons elle évite toute provocation et toute méfiance excessive, voire toute agressivité.

Pour veiller à tous ces travers il peut être profitable d’organiser des ateliers-expression, avec jeux de contradiction et peut-être l’aide de matériel vidéo permettant de corriger nos propres travers.
La guide-aînée en tous cas se persuade que le Bon Dieu lui donne à chaque instant les grâces nécessaires pour vivre dans le monde et la situation précise où elle se trouve. Elle doit donc se garder de rêver d’un passé qui aurait pu être parfait et de mépriser le genre humain qui l’entoure.

Artisanat

C’est pour la maison et le foyer que la femme utilise tous ses talents artistiques. Elle fuit l’inutile et exècre le gaspillage mais s’ingénie à tout rendre beau :

  1. elle sait suivre une recette et en fait profiter l’équipe,
  2. elle sait dresser un couvert et adapter la décoration de la table au calendrier (Noël … Pâques … printemps … automne),
  3. elle organise un repas de fête au moins une fois au cours de sa vie de Feu. Elle veille au menu, à la disposition de la table,
  4. elle confectionne elle-même un cadeau de naissance,
  5. elle sait coudre et repasser et pour en être sûre elle se charge une fois au cours de ses années guide-aînée du repassage et du raccommodage d’une famille,
  6. elle est capable d’entreprendre des travaux de décoration : peinture, papiers peints, mais elle connaît aussi ses limites et ne commence pas ce qu’elle ne pourra pas terminer,
  7. elle sait utiliser au moins deux points de broderie,
  8. elle met son imagination au service des enfants et sait en occuper plusieurs dans un appartement un après-midi,
  9. elle s’entraîne à ce qui lui servira pour la confection de son chef d’œuvre.

Le chef d’œuvre

C’est la concrétisation du savoir-faire de la guide-aînée et sa réalisation est indispensable.
Il s’agit pour chaque fille de confectionner dans n’importe quel matériaux un objet, le plus beau possible, qui sera destiné à l’Eglise.
Evidemment il ne rentre aucune notion de commerce dans le chef d’œuvre. Il ne se vend pas, il s’offre à une chapelle, à une paroisse, à un couvent, à un prieuré.
Le chef d’œuvre est une réalisation personnelle.
Chaque guide s’y applique si possible dans le silence, la méditation et, même peut-être la prière intérieure.
Pour que le chef d’œuvre soit superbe, impeccable, il faut s’y entraîner, ne pas hésiter à refaire plusieurs fois des ébauches avant de dévoiler le résultat final.
« Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage… »
« La guide ne fait rien à moitié »

Print Friendly, PDF & Email