Dévouement

Départ Routier

En débouchant sur la Route, sais-tu que tu consens d’avance au don de toi-même à tout venant, que tu n’appartiens plus à toi, mais aux autres, toujours de service pour rendre service

Cérémonial du Départ Routier. Edit. 1932 p. 85

En acte

Servir c’est aimer en acte

Michel Menu. Repris dans les paroles de Feu SUF Guides Aînées

Servir en actes

Rappelle toi que servir c’est aimer en actes. À chaque instant, aime ce que tu fais avant de faire ce que tu aimes

Cérémonial  » Paroles de Feu  » Guides Aînées SUF R. et P. juin 1992, p. 22

Se consumer

On ne fait rien sur terre qu’en se consumant

Guyemer. Cité dans la légende du Feu par le Père Sevin

Définition escoutes

Froissart dit quelque part que les  » escoutes  » ainsi que l’on disait au Moyen – Age étaient des hommes de dévouement qu’on envoyait aux avant – postes d’écoute et dont la mission était à la fois d’éclairer la marche d’une troupe et de se sacrifier au besoin pour le salut de tous. Texte éminemment précieux  : car il semble nous inviter à restituer au scoutisme ses véritables origines nationales et religieuses

Georges Goyau. Préface au Scoutisme du Père Sevin

Loi

Le Scout est fait pour servir et sauver son prochain

Article III de la Loi SdF

Article III

L’article central de la Loi scoute, c’est l’article III. C’est par cet article que le Scout réalise son idéal de Chevalerie, son idéal de dévouement. Le Scout, par cet article, s’est engagé à Servir, mais à donner à ce service sa fin la plus haute, sa fin la plus noble  : il veut servir pour sauver

Chanoine Cornette. BdL n° 54 p. 93

Toujours de service

95- Service et Sacrifice
Le Fils de l’Homme n’est pas venu pour se faire servir mais pour servir (Mt. XX, 28)

Plus que personne, nous devons être toujours de service pour rendre service  (Préface au Règlement des Scouts de France (1920))

Père Sevin. Positions 1947 p. 44

Le Serviteur

Car ainsi que le Fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et déposer sa vie en rançon pour une multitude

Évangile saint Mt 20, 28 / cf. saint Jn 10, 15

Tout à tous

Dévouement Comme le Christ que la foule pressait sans qu’Il ne la repousse jamais – surtout les petits enfants ou les adolescents qu’il aimait – les Pères seront TOUT à TOUS, sans cesse accueillants et hospitaliers, voyant le Christ dans tous, surtout les plus déshérités […]

Père Revet. Spiritualité de la Sainte Croix. 1°

Joie de donner

C’est en peinant ainsi qu’il faut venir en aide aux faibles et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir

Actes des Apôtres : discours de Saint Paul 20, 35

Bonheur

Tu trouveras le bonheur en mettant au service d’autrui

Baden-Powell. Aid to Scoutmastership. Cité par J. P. II

Sauver Art. III

Divinorum divinissimum est cooperari Deo in salutem animarum

Saint Denis l’Aréopage.
Cité souvent par DOM Bosco « Ecrit Spirituel », Joseph Aubry p. 241 et 269
Cf. Manchette du bulletin Salésien
« Coopérer avec Dieu à sauver les âmes est la plus divine des choses divines « .

Chevalerie

L’idéal de la chevalerie vient de l’Évangile. Il illustre la parole du Maître. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

Père Forestier. L’esprit du Scoutisme. Le Chef n°185 Nov. 1941 p. 11

Monde égoïste, Envers de l’Egoïsme

Au milieu d’un monde anarchique où le mot de service, au rebours de l’Évangile, est devenu synonyme d’abaissement et d’humiliation, où l’égoïsme ne se dissimule plus comme un tare, mais se glorifie comme un principe et comme la vertu des forts, la seule vertu! L’ordre scout réalise encore ce paradoxe de s’édifier sur le service et le dévouement, de faire des ambitieux à l’envers, des mercantis du désintéressement, des profiteurs du sacrifice personnel

Père Sevin. Vers un Ordre Scout. Janv. 1931 Le Chef n°79 p.3

Vertu chevaleresque

Apprenez-moi à être généreux dit la prière scoute. La générosité signale le vrai chevalier […] Généreux de son sang et de ses services, le chevalier l’était encore de ses biens. Il était libéral, prodigue même parfois quand il s’agissait de soulager les pauvres, ou de créer de magnanimes institutions

Père Forestier. L’esprit du Scoutisme. Le Chef n°185 Nov. 1941 p.8 à 11

Jusqu’où ?

La générosité est de se mettre en route sans savoir où on ira, et même avec le ferme propos de ne pas s’arrêter. Dieu ne nous montre jamais où il nous mène, afin de nous éviter de faire de la littérature

André Charlier. Adieu à Maslacq

Pas de Moyenne

L’Amour de Dieu ne connaît pas de juste milieu ; un dévouement moyen n’est pas du dévouement

Père Sevin. Positions 1947 p.38 n°78 Noblesse de Chevalier

Pie XI

Vous n’êtes pas seulement des Scouts Catholiques, mais des Catholiques Scouts, c’est à dire des Catholiques qui apportent dans la pratique quotidienne de leurs devoirs envers Dieu et le Prochain, un élan et une générosité qui tiennent aux engagements pris, et à la formation reçue comme Scouts

Pie XI. Le 6 Sept. 1925 au pèlerinage international à Rome

Scout pour autrui

On n’est pas scout pour soi tout seul, mais pour les autres, et la bonne action quotidienne est le premier devoir. C’est elle qui fait qu’un scout est un scout.
[…] De l’acte obligeant. Il passe à la corvée, de la corvée au danger, et si l’acte de dévouement comporte un risque, c’est un risque professionnel

Père Sevin. Le Scoutisme. 1933 p.200 – 201

Etat d’offrande

Un vrai scout se possède, mais ne s’appartient pas. Non seulement il est toujours de service, mais il est toujours, pourrait-on dire, en état d’offrande. Ce qui rend spécialement beau et émouvant le salut de tel ou tel scout, de telle ou telle cheftaine ou guide, c’est que le visage révèle qu’en le faisant, l’âme s’offre . À quoi ? À qui ? À Dieu en celui qui est salue

Père Sevin. Tour aux 4 visages. Sainteté Scoute p.10

Gratuitement

L’honneur du scout est de servir gratuitement. Quant on est scout on ne peut sans rougir se replier sur soi dans les difficultés. On se doit aux autres

Père Forestier. Scoutisme route de liberté p.152

Agir avant de le dire

[…] nous souvenant que Notre Seigneur, bien des fois, guérissait avant d’enseigner, nous prenons la Bonne Action au sérieux, pour nous-mêmes, et nous en inspirons la pratique aux autres. Elle demeure la signature du scoutisme sur nos âmes et sur celles que nous formons

Père Sevin. Positions Sacerdotales. Règle 35. La B. A.

B. A. = attention

Plutôt que de lutter contre les défauts en les jugulant, on veut faire pratiquer les vertus. Remplacer pour détruire, c’est la règle d’or.
La B. À est un artifice d’éducation qui consiste à faire ouvrir les yeux, à faire découvrir personnellement ce que l’on pourrait faire pour le service ou le bonheur de l’autre. L’essentiel est dans cette attention à la situation des autres, et surtout, dans la décision de faire pour eux sans délai ce que l’on peut faire pour leur venir en aide

Père Forestier. Scoutisme Route de Liberté. 5ème Édition 1964 p.48

Devotio

Piété authentique, que le Docteur angélique appelle « devotio » et qui est l’acte principal de la vertu de religion- acte qui met les hommes dans l’ordre, les oriente vers Dieu et les fait s’adonner volontiers à tous les actes du culte divin

Pie XII. Mediator Dei. 1947 Ier

Dieu

quo quidem actu homines recte ordinantur ad Deum apte diriguntur, atque […]

Somme Théologique de Saint Thomas  : 2a 2ae Q.82 art.1.

Ste Thérèse

Vivre d’amour, c’est donner sans mesure, sans réclamer de salaire ici bas ; Ah ! sans compter je donne, étant bien sûre que lorsqu’on aime on ne calcule pas. Au cœur divin, débordant de tendresse, J’ai tout donné ! légèrement je cours.
Je n’ai plus rien que ma seule richesse  :Vivre d’amour !

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (Pensées de) VI p.73

Print Friendly, PDF & Email