Petits Jeux de Veillées

  • Roméo et Juliette : on prend quatre ou cinq paires, un Roméo et une Juliette à chaque fois. Juliette ne peut pas bouger et Roméo a les pieds ligotés; ils doivent se retrouver en criant, sachant qu’il y a déjà d’autres couples qui s’appellent.
  • Chacune des personnes sorties vont devoir poser des questions auxquelles on ne peut répondre que par oui ou par non. La première personne à qui on a posé une question ne répond pas. La deuxième répond à la question posée à la première et ainsi de suite…
  • le mime en série (4-5 candidats qu’on emmène plus loin; on mime une histoire au premier, qui la mime au second, etc. Le dernier doit la raconter, mais elle n’a généralement plus rien à voir!)
  • l’enfilage de chaussettes : amener un gros stock de chaussettes (propres!) ; les candidats ont 1mn pour en enfiler le plus possible.
  • les impros (mots imposés, mais le public ne DOIT PAS être capable de les repérer, d’où quelques dialogues surréalistes!)
  • Paires de chaussures : on récolte les chaussures de l’assistance, et on les éparpille sur scène. 4 candidats aux yeux bandés doivent reconstituer les paires à tâtons, avec le droit de se piquer les paires encore incomplètes
  • petits nains : on prend 2 personnes. Une s’assied, on la couvre d’un poncho et on nevoit que le visage. L’autre se met juste derrière elle, en dessous du poncho aussi mais elle ne peut sortir que les mains. La personne de derrière va devoir donner à manger, brosser les dents ou laver le visage de celui qui est assis!
  • le bonhomme-menton . On dessine un bonhomme à l’envers sur le menton de quelqu’un (le bout du menton fait donc le haut de la tête, et la bouche se trouve à peu près dans le creux de la lèvre) ; la personne s’allonge sur un appui, de manière à ce qu’on voie le bonhomme à l’endroit : avec quelques mimiques appropriées, la bouille du bonhomme-menton se déforme et si quelqu’un fait le dialogue.
  • petit chat malade : une personne fait le chat et une autre essaye de la faire rire en la caressant ou chatouillant tout en lui disant sans rire : « pauvre petit chat malade ».
  • jeu dit « de St Pierre  » : un scout est couché par terre, recouvert d’une couverture, un coussin sur les pieds et les bras dans des bottes. On fait venir celui qui est sorti. Il doit se mettre face à saint Pierre (face au coussin) tournant le dos aux bottes. Il doit lui poser des questions (n’importe quoi) et à un moment celui qui est couché se relève et crie, pour le faire sursauter.
  • Dessin dans l’air, avec un bâton, d’une tête « les yeux, là, et le nez, et une bouche qui sourit » . Puis on demande au volontaire de faire la même chose. Et, si précis soit-il, la plupart du temps toute l’assistance affirme que le dessin n’était pas « bien » . Tout simplement parce qu’en prenant le bâton pour dessiner la personne n’avait pas dit « merci » …
  • Tas de godasses par terre. Parmi ces chaussures il y a une « bombe » . Le scout doit les prendre une à une et reconstituer les paires. Auparavant on s’est décidé pour une certaine chaussure et quand il prend celle-là tout le monde crie!
  • le  sous-marin (imperméable sur un commandant qui répond, dans la manche périscope, son mépris de couler sous l’eau)
  • jeu  » radio -impro » (trouver de nouveaux chants devant le micro)
  • le baptême de l’air (saut les yeux bandés d’une planche portée par deux personnes)

( Extraits du forum de Fraternité.net Forum Index  »  » Activités et Terrain  »  » Jeux, activités de veillée )

Print Friendly, PDF & Email