Maximes sur le scoutisme

  • Le scoutisme est d’abord un esprit. Séparer l’âme du corps c’est retirer les piquets de la tente.
  • « Le scoutisme ne se vit qu’en plein air. Cherchez les secrets de la nature si vous voulez avoir le secret du Scoutisme » (Baden-Powell).
  • « Le secret pour réussir en éducation, ce n’est pas tant d’enseigner que de mettre l’élève en situation d’apprendre lui-même » (Vera Barclay).
  • Ton novice ne sait rien faire ? Tu dois justement faire avec !
  • « … envers Dieu, c’est un esprit de foi … vis à vis du prochain un esprit de dévouement … enfin l’esprit scout, vis à vis de soi-même est un esprit d’honneur » . (Chanoine Cornette. « Scoutisme et Spiritualité » not. 1931 « B.d. L » n° 19, citant « Veillées de prière » de Mgr. Richaud 1923 qu’il avait préfacé)
  • Pédagogie active  : il s’agit bien d’agir, mais se faisant, se faire.
  • « Ce n’est pas au nombre de kilomètres qu’il est capable d’abattre que l’on reconnaît un scout, mais plutôt à ce qu’il peut faire après… » (Michel Menu).
  • « Scout un jour, scout toujours »
  • Le « patrouillotisme » est civisme dans la troupe.
  • Une patrouille privée de son chef ne tourne que sur son élan, comme un train sans locomotive.
  • La vie en meute est l’unité des loups,
    La vie en patrouille est l’unité de la troupe,
    La vie de chaque routier est l’unité du clan.
  • « Si vous voulez doubler la quantité, commencez par doubler la qualité » (Père Sevin)
  • S’il faut 9 mois pour faire un beau bébé, il en faut 18 pour avoir un bon C. P., et 36 un vrai C. T…
  • « Le scoutisme est fait pour tout le monde, mais tout le monde n’est pas forcément fait pour être scout ».
  • Les élites sont toujours minoritaires (la troupe d’élite du roi David n’était composée que de 30 preux.)
  •  » L’enfant est beaucoup plus sérieux que les grandes personnes, parce qu’il croit que toutes les choses ont un sens […]   » (André Charlier. Lettres aux Capitaines)
  •  » L’homme adulte doit vivre et travailler avec l’ardeur et la joie de l’enfant au jeu. La différence c’est que le but est vrai.  » (Henri d’Hellencourt  »  Le jeu de la joie « )
  •  » La jeunesse n’est pas une période de la vie. Elle est un état de l’esprit […] On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce que l’on a déserté son idéal  » (Samuel Ullman, repris par Mac Arthur)
  • Scoutisme sans B. A. serait vérité sans charité.
  • En camp fixe, trois jours de même activité ça passe, quatre ça lasse, cinq ça casse.
  • Le scout peut voir dans les moustiques l’œuvre de Dieu, mais il aime les tentes sans animaux !
  • Un bonne veillée rattrappe toute la journée.
  •  » Mens sana in corpore sano « 
  •  » [Le Scoutisme] oppose aux forces destructives actuelles (le bolchévisme sous toute ses formes), ses forces constuctives, qui étayent les trois grands principes fondamentaux sans lesquels nulle société ne prospérera  : Dieu, la Famille et la Patrie  » (Chanoine Cornette, Le Chef n°18-19, oct-déc.1923 p.255)
  •  » Le Scout accepte et reconnaît tout ce qui EST  : Dieu, la religion, la société , les maîtres Existent  : on ne discute pas leur titres […] Le Scout, s’il est fidèle, ne peut devenir socialiste, il se tient à sa place, et à son rang, ni mécontent ni déclassé. »  » ( Père Sevin, Le Scoutisme p.215)
  • Il y a plus d’enfants différents sous le ciel que ce que tu peux voir d’étoiles au firmament.
  • Noble cèdre ne pousse en un printemps.
  •  » On ne tire pas sur une plante pour la faire pousser plus vite.  » (Père Revet).
  •  » Tout temps, tout terrain, tout prêt  » (S. U. F.)
  • Aussi forte que semble la chaîne, c’est toujours par le plus faible maillon qu’elle cassera.
  •  » l’à peu près est interdit  » (Père Sevin)
  •  » La quatrième promesse du scout, celle de ne pas vieillir  » (Père Sevin)
  •  » On a l’âge de son regard et de son sourire  » (Père Sevin)
  •  » Du Chevalier on attendait trois qualités  : Humilité, Force et Noblesse. Toutes trois doivent caractériser notre allure spirituelle, notre tendance à la perfection religieuse « . (Père Sevin. Positions 1947 Section V Ordre (religieux) de la chevalerie)
  •  » En fondant les scouts de France, oui, vraiment, c’était bien une croisade que nous prétendions lancer « . (Père Sevin. Pour penser Scoutement 1933, p. 169)
  •  » Il est toujours bon, pour ne pas vieillir, de se retremper dans l’esprit de ses origines. Or, notre esprit est un esprit de Croisade, ou bien nous n’y sommes plus.  » (Père Sevin. La promotion de Jésus – Christ. Le Chef n° 99, p. 2, janv. 1933)
  •  » Tout Scoutisme bien fait est un apostolat, tout vrai Scout est un conquérant « . (Père Sevin. Le Scoutisme p. 278 II ème partie ch. 19)
  •  » À mesure que notre Mouvement se développe en surface il devient de plus en plus nécessaire de maintenir sa spiritualité, (c’est-à-dire) d’entretenir la flamme de sa vie intérieure, de poser sous le regard de nos garçons notre bel idéal de Chevalerie, d’insister sur la pratique des vertus que préconise la Loi scoute « . (Chanoine Cornette. B.d. L. n° 9 1930)
  •  » Le Scoutisme a retrouvé, au déclin des pédagogies abstraites, un sens admirable du concret, de l’incarnation. (Père Doncœur. Eveil et Culture du Sens Religieux p. 43 = Cahier Ste Jehanne de Janvier 1946)
  • « Le scoutisme est un grand jeu où l’on s’amuse royalement » (Définition de Lord Baden-Powell)
  • « Tu trouveras de plus grandes richesses dans les forêts que dans les livres » = « Aliquid amplius invenies in sylvis quam in libris » . (Saint Bernard. Épître CVI)
  • Patte tendre a faim de loup !
  • Scout toujours prêts, mais jamais à l’heure ?
  • « Retard et mesurage » sont les deux gamelles de l’intendance.
  • Ne pas prévoir c’est être en retard.
  • « Le hasard est la providence des imbéciles » (Léon Bloy).
  • « L’exactitude est la politesse des rois ».
Print Friendly, PDF & Email