Servir

C’est un feu que je suis venu apporter sur la terre et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé

St Luc, chap. XII, vers. 49

La branche aînée constitue la troisième étape du guidisme. Il s’agit d’y parfaire et d’y prolonger le rôle éducatif du scoutisme.
Par l’approfondissement des connaissances et la méditation de la spiritualité scoute chaque fille se constitue un viatique personnalisé qui lui permettra d’être ce pour quoi elle est faite : « La servante du Seigneur »

Qui entre au Feu ?

  • les guides à partir de 17 ans,
  • des filles qui n’ont jamais fait de guidisme mais qui aiment le plein air, ont le caractère ouvert et désirent connaître l’idéal scout pour que celui-ci guide leur vie.
  • Ces filles qui découvrent le scoutisme grâce au Feu apportent un regard neuf qui est primordial pour la vie d’équipe et aide à la progression de toutes.

Quel est le but du Feu ?

Le Feu doit aider les jeunes filles à connaître leur place dans le plan divin et à les préparer à réaliser leur vocation :

  • en formant leur personnalité,
  • en les rendant solides, compétentes, efficaces,
  • en les amenant à savoir « servir » en toutes circonstances,
  • en les aidant à développer leur volonté de vivre chrétiennement, à se savoir entre les mains de Dieu et désireuses de faire sa volonté, en apprenant à mieux le connaître.

Baden-Powell,le livre de l’Eclaireuse

Quelle est la méthode du Feu ?

C’est la méthode scoute. Elle est active et personnelle.

Active

  • travail et découverte en équipe de tout ce qui fait la vie d’une femme,
  • vie dans la nature pour la mieux connaître et en tirer de légitimes profits pour la vie domestique,
  • acquisition de réflexes scouts : bonne humeur, adresse, loyauté, discipline, vigueur.

Personnelle

  • La guide-aînée est responsable d’elle-même.
  • elle complète sa formation en s’intéressant à tout ce qui l’entoure,
  • elle découvre et accepte le rôle de la femme dans la famille et dans la société, rôle essentiellement discret, plein d’abnégations et de sacrifices.

Comment s’organise un Feu ?

les équipes

Le Feu s’organise en équipes qui regroupent cinq à huit guides-aînées. Dix est un nombre maximum pour permettre à toutes de bien se connaître et à chacune de prendre ses responsabilités.
On peut former les équipes :

  • par promotion : guides-aînées du même âge, de même niveau, de même formation ?
  • équipes de tous âges et de tous niveaux selon un regroupement géographique,
  • équipes formées d’après les activités extérieures au mouvement.

Il s’agit essentiellement de former un groupe vivant, non factice, appuyé sur l’amitié et le désir de vivre selon l’idéal scout.
Les équipes ne prennent pas d’emblèmes d’animaux mais un nom symbolique ou un patron d’équipe.
Le chef d’équipe : c’est une fille décidée à aider et à encourager les autres par sa sollicitude amicale, son dynamisme, son rayonnement personnel. Elle se propose au Conseil de Feu et doit être acceptée par la cheftaine ou la commissaire.

le conseil de feu

Il réunit toutes les guides-aînées chaque fois que cela paraît nécessaire et au moins une fois par an. Chacune a le droit d’intervenir et d’aider à prendre les décisions qui s’imposent pour la progression de toutes.
Il est bon de tenir un Conseil de Feu au démarrage de chaque année. On peut ainsi faire le point, vérifier que chacune a le service qui lui convient et donner des consignes pour l’année.

l’Angélus

La vie au Feu est un engagement personnel qui ne peut se vivre qu’en établissant des liens étroits entre chaque guide-aînée d’où une obligation de rencontre régulière mais pas forcément fréquente, mais surtout nécessité d’une correspondance profonde et d’un lien spirituel : récitation de l’Angélus les unes pour les autres.

couleur

C’est celle de la branche aînée, le rouge, couleur du sang versé par amour.

devise : « Servir »

uniforme

C’est le même uniforme qu’à la compagnie :

  • jupe bleu marine
  • chemisier bleu clair
  • béret
  • gant blancs pour les cérémonies
  • pull bleu marine.

On réservera le port des grosses chaussures uniquement pour les marches ou les journées « nature » . Pour les autres activités les guides -aînées porteront des chaussures de ville : mocassins par exemple et des collants unis.
Il est important de conserver en uniforme une attitude féminine d’ordre, d’élégance et de discrétion.
Les insignes sont les mêmes qu’à la compagnie.

le flot gris des Ancelles

Il est le symbole de l’humilité et signifie que la guide-aînée reconnaît avoir beaucoup à apprendre et est prête à être docile à la volonté du Bon Dieu sur elle.
L’Ancelle (terme féminin équivalent au Compagnon Routier) le reçoit après avoir effectué son raid-famille, en accord avec la marraine et la cheftaine. Si la marraine est présente à la cérémonie, c’est elle qui lui remettra le flot. Il marque la volonté de la guide-aînée à se préparer à son Engagement, cette phase se matérialise par la rédaction d’une « lettre » à sa marraine qui résume le parcours scout de la guide-aînée, ses attentes vis-à-vis de son Engagement, ses points faibles à améliorer avec l’aide de son aînée.

le fanion

Chaque équipe peut se confectionner un fanion d’équipe selon ses emblèmes. Ce fanion sera installé sur chaque sac à dos.

Que fait-on au Feu ?

Les activités du feu s’articulent autour de trois pôles. Les « épreuves » qui se rattachent à chaque pôle ne sont pas des passages obligés en totalité mais constituent un fil conducteur destiné à aider la progression individuelle. Elles doivent donc être personnalisées, adaptées à chacune, réparties dans le temps selon le rythme de chacune.

 VIE DE LA Femme

ß

 Confection du chef d’oeuvre

  •  nature
  • découverte du pays et du monde
  • expression
  • vie en société
  • artisanat
 Service ET VIE Personnelle

ß

Rédaction de la charte de vie en vue de l’engagement

  • hygiène de vie
  • service aux autres
  • raid-famille
 Fidelite À LA FOI

ß

Retraite

  • connaissance de la doctrine de l’Eglise
  • approfondissement des connaissances morales
  • oraison et méditation
Print Friendly, PDF & Email