Toujours jeunes

[…] ils sont, comme le maréchal Lyautey aime à le dire de lui-même  » incorrigiblement jeunes « . Les deux catégories de chefs, ceux que le scoutisme a produits, ceux que le scoutisme a conquis, sont notre honneur et notre force. Quand on voit d’anciens louveteaux à Polytechnique ou déjà à la tête d’entreprises importantes, on peut se dire que  » le scoutisme école de chefs  » n’est pas un mythe, et lorsqu’un général de division en grande tenue fait sa promesse de scout (Le général de Penfentenyo, Com. du district de Quimper, au mois d’août 1932)) et lève la main au salut à trois doigts, le public comprend que ce n’est pas pour le plaisir de jouer au cow-boy

Le Chef – n° 98 p.645, P. Jacques Sevin, Commissaire à la formation des Chefs

Print Friendly, PDF & Email