Jésus Christ, notre frère, notre Chef

Les scouts sont touchés quand ils constatent que leur vie au camp est celle que le Sauveur des hommes a menée pendant trois ans, sans savoir où reposer la tête […] . Dès lors, ils comprennent mieux le  » Verbe fait chair, qui a habité parmi nous « , ils le sentent plus proche.

Père Jacques Sevin. Le scoutisme, p 132

Print Friendly, PDF & Email