Sens de la Création

Etre

Le Scout accepte et reconnaît tout ce qui est

Père Sevin. Le Scoutisme – Spes 33 p. 199

Incarné

Je me suis fait chair, Moi, le Verbe. Je voudrais mon fils, comme m’incarner de nouveau. En toi

Père Sevin. Méditations Scoutes sur l’Évangile – Spes. 1933 l’Enfance de Jésus p. 14

Verbe parmi nous

[Les scouts] sont touchés, quand ils constatent que leur vie de camp est celle que le Sauveur des hommes a menée durant trois ans, sans savoir où reposer sa tête. Dès lors, ils comprennent mieux le  » Verbe fait chair, qui a habité parmi nous « , ils se sentent plus proche de leur jeune humanité

Père Sevin. Le Scoutisme – Spes. 1933 p. 132

Positive et négative

La vie scoute dans les bois a une double valeur éducative  : ascétique et contemplative

P. de Paillerets, Spiritualité et Vie de Plein Air B.d. L. n° 99 de juin 1939 p. 267

Conditions diverses

Il faut tenir compte des règles imposées à l’homme par les saisons et le climat, par tout l’ensemble des conditions naturelles données. Contact avec la réalité qui entraîne, en même temps qu’une éducation du jugement, un renforcement de la volonté et de la maîtrise de soi

P. de Paillerets, Spiritualité et Vie de Plein Air B.d. L. 99 juin 1939 p. 268

Nature ou Création

(La Création)
Le jour qu ‘ils n’ont plus cru au Créateur, ils ont inventé la  » Nature « , le  » Sentiment de la Nature « , le  » Culte de la Nature  » ! Nous avons gardé (retrouvé), plus simplement , l’amour de la  » Création  » ! En sorte que les créatures ne sont pas tant les servantes de notre hygiène, que les amies de notre religion. Ou plutôt nous ne séparons pas ce que Dieu a fait un. Corps et âme, d’un seul mouvement nous allons à Lui.
[…] À la hautaine et fantomatique religion de l’Esprit, nous avons substitué, réapprise, la religion du Verbe Incarné et de l’homme total

Père Doncœur. Cahier Sainte Jehanne juin 1932 p. 114 (Aller de l’Avant p. 189

Humain et divin

Les Scouts ont rêvé d’unir tout l’humain au divin, de s’emparer de la création en esprit de gratitude, de faire à Dieu l’hommage d’un corps vigoureux, de leur joie d’agir. Leur vie spirituelle voudrait entraîner, dans son ascension vers Dieu, leur vie humaine tout entière

Père Forestier. En préface d’Etoile au grand large 1944 p. 5

Concrète

On doit d’abord pallier à l’absence généralisée d’esprit religieux par une religion concrète et active plutôt que par une religion trop spirituelle

Baden-Powell. Éclaireurs p. 243 dans la 26ème . Edition

Intrinsèquement, (animation)

Le Scout de France est fier de sa Foi et lui soumet toute sa vie  : il ne s’agit pas de deux domaines étrangers mais amis. Il y a compénétration analogue à celle de l’âme et du corps. Intrinsèquement le catholicisme compose avec le Scoutisme, au sens thomiste, il l’informe.
À la façon de l’âme présente dans tout le corps et du corps présent à toute l’âme, il y a ici compénétration totale, animation […] Incarnation dans la Route, animation par la Grâce

Père Doncœur. Le Chef mars 1932 p. 110 CPD décembre 1982 p. 43

= voir B. P, 2 livres

Comme un excellent maître, Dieu a pris soin de nous laisser deux écrits parfaits, afin de faire notre éducation d ‘une manière qui ne laisse rien à désirer  : ces deux livres sont la Création et l’Ecriture Sainte

Saint Thomas d’Aquin

Forêts

Tu trouveras de plus grandes richesses dans les forêts que dans les livres
Aliquid amplius invenies in sylvis quam in libris

Saint Bernard. Épître CVI

Charnel

Car le surnaturel est lui-même charnel, et l’arbre de la grâce est raciné profond

Ch. Péguy)

Artificiel

Seules les fleurs artificielles peuvent se passer de racines

Gustave Thibon

Naturel

Chasser le surnaturel ; Il reste ce qui n’est pas naturel

Chesterton

Évangile en plein air

Une bonne partie, pour ne pas dire la quasi totalité de l’Évangile a été vécue en plein air, en pleine nature, sur les bords du Lac, sur la Route (+ [note]  : on pourrait compter les maisons où Jésus est entré, les synagogues où il a parlé. Quand les Evangélistes ne mentionnent aucun lieu, c’est presque toujours en plein air que la scène se passe) en un divin camp volant, à la fois terrestre et maritime, où le Fils de l’Homme n’avait pas où reposer sa tête, à travers privations, imprévus et dangers, partagés jour et nuit par les heureux qui vivaient dans la familiarité du Maître

Père Sevin. Tour aux 4 visages p. 6  : I / – Sainteté Evangélique 1941

Liturgie

Toute la création est liturgique

Dom Delatte. Commentaire du Livre des Psaumes, Ps. 8

Miroir

(Nature) donnée à l’homme comme objet d’admiration et de contemplation, comme un grand miroir du monde. L’alliance du Créateur
avec sa créature s’y reflète …

Jean-Paul II. Ch. 14 de la lettre Apostolique à l’occasion de l’année internationale de la Jeunesse 1986 ou 87 ?

Sainteté de Plein Air

97 – Plein Air et Camp
Voyez les oiseaux du ciel ; considérez les lis des champs

Luc, XII, 27

[…] En nous plongeant d’une manière plus continue dans la contemplation du Créateur à travers sa Création, le camp, rude et difficile, comme il doit l’être, nous aide à demeurer fidèles à la sainteté de plein air qui signe notre vocation

Père Sevin. Positions 1947 p. 45 et 46

Ordre

C’est encore, cet ordre [scout] idéal, l’homme, chef, roi, et de droit divin, exploiteur de la création, mais comptable à Dieu de son exploitation et donc respectant l’univers, sachant asservir la nature sans l’enlaidir ni la mutiler, sans permettre à la moindre souffrance inutile d’outrager la plus humble des créatures. L’ordre scout, c’est une place pour chaque chose bonne, et chaque chose et chaque être à sa place  : l’esprit au dessus de la matière certes, mais la matière existant sans être un mal à côté de l’esprit […]

Père Sevin. « Vers un Ordre Scout » – Janv. 1931 Le Chef 79 p. 4

Météo

Le temps est toujours beau … mais différemment !

Charles de Foucauld

Milieu vital

Le cadre normal de la vie scoute, c’est la nature. Plus encore qu’un cadre, c’est un milieu vital, vivant, vivifiant ; milieu de santé physique et psychique, milieu de liberté, milieu de vérité sur les choses, autrui, soi-même et Dieu

Père Barbotin. Scoutisme et Vocation.  » Cahier n° 119 Lumen Gentium  » p. 3

Liturgique

Tout ceci n’est point une rêverie d’imagination ou un mouvement de lyrisme. La création dans son ensemble possède vraiment, et surtout un physionomie liturgique […]

Dom Delatte. Commentaire de la Sainte Règle ch. VIII p.149

Principe d’Incarnation

Le Scoutisme a retrouvé, au déclin des pédagogies abstraites, un sens admirable du concret, de l’incarnation. Tout entier il est commandé par le principe d’incarnation héroïque qui obtient l’effort spirituel le plus intense par le concours le plus vaste de l’ordre charnel et cosmique

Père Doncœur. Eveil et Culture du Sens Religieux p. 43 = Cahier Ste Jehanne de Janvier 1946

4 éléments

La route […] en le réinsérant dans le jeu des quatre éléments, eau, air, terre, feu, a fait de son disciple un franc compagnon de la vie, qui a volontiers scandalisé les intellectuels purs, en professant que « les idées lui entrent par les pieds » , traduisant à sa manière le « Nihil est in intellectu quod non est prius fuerit in sensu » , de saint Thomas

Père Doncœur. Eveil et Culture du Sens Religieux p. 43 = Cahier Ste Jehanne de Janvier 1946

Enraciné

Le Principe d’incarnation c’est à dire de présentation réaliste […] Et tout cela  » dans, par, avec  » la Terre et le conditionnement qu’elle nous impose  : le lieu, l’enracinement dans le temps et l’espace. L’homme, avons-nous dit, n’est évidemment pas un ange ; mais il est animal et plus que cela il est  » plante « . Il a besoin de  » racines  » pour fleurir et fructifier

Père Doncœur. Cahiers Sainte Jehanne 1946 p. 50 – Cité dans pour Aller de l’Avant p. 125

Ecritures

La Gloire de Dieu dans la Nature

Voir tout le ch. 42 versets 15 à 25 + 43 en entier dans l’Ecclésiastique

Analogie

[…] car la grandeur et la beauté des créatures font par analogie contempler leur Auteur

Livre de la Sagesse 13, 5

Miroir

Toute la création est comme un miroir à notre usage, parce que de l’ordre, de la bonté, de la grandeur que nous constatons dans ces êtres que Dieu a faits, nous en venons à nous faire une idée de sa sagesse à nous faire une idée de sa sagesse, de sa bonté, de son éminence à Lui

Saint Thomas d’Aquin. I ad Cor C. 13, v. 14

Fuite

Mais ce n’est pas pour fuir que le scout va vers la nature, c’est pour y retrouver équilibre et paix intérieur

Jean-Pierre Normand. Permanence du Scoutisme p. 110

Sentiment de sa présence

(suite de  : C. 62)   Et pour être scout catholique il faut en plus, le sentiment profond de Dieu, de la loi divine, de sa divine présence, qui harmonise les merveilles de la nature et en marque le point le plus exquis, le secret, l’enseignement le plus précieux

Pie XI. Devant 25000 Scouts du Pèlerinage International

Print Friendly, PDF & Email