fleur F6✿25

bit.ly/livredelaforet

(voir avant la fleur F6✿24 : Prisonnier de soi-même)

bouquet du dindon / F6✿20
✔ fleur F6✿25 : L’échelle de l’humilité

Lâché par celle qu’il croyait sa meilleure amie, abandonné de tous au fond de son trou d’eau, le dindon vaniteux commença à perdre de sa superbe. Comment retrouver ceux qui l’entouraient autrefois ?

« Venez m’aider, toute la basse-cour ! “cours, cours”… » Mais nulle autre voix ne semblait entendre sa détresse.

Zakou était décidé à lui donner une bonne leçon. Après l’avoir laissé un peu s’égosiller tout seul, il s’approcha du trou où était tombé le dindon et lui dit: « Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre , vous m’avez l’air dans l’embarras, voulez-vous que j’aille vous chercher de l’aide ?
Je suis sûr que vos amis de la basse-cour viendront avec empressement porter secours à “Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre” »

« Mais cesse donc de m’appeler comme cela, et fais vite ! On n’a plus le temps de faire de beaux discours ! »
« Jamais je n’oserais m’adresser à vous autrement qu’avec votre titre de “Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre” » lui répondit l’écureuil en souriant intérieurement.

Et sans se presser, il alla tranquillement transmettre la nouvelle aux canards. Les canards, à leur tour, annoncèrent aux oies que “Monsieur le prince des hautes et basses cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre” était en mauvaise passe, demandant de l’aide, et qu’il fallait prévenir les gelines. Et à chaque fois revenait la longue litanie des titres du Glouglou vaniteux…

« Mais dépêchez-vous donc ! » leur répétait le Dindon quand ils furent enfin rassemblés dans la grotte autour de son trou.
Chanteclerc le coq savourait la leçon infligée au Dindon vaniteux. « C’est que nous discutons encore pour savoir le meilleur moyen de vous faire sortir de là “Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en votre genre” »..

« Le plus rapide sera le mieux, cela fait plus d’une heure que je moisis dans ce sombre trou. Il faut trouver une idée. »

Chanteclerc se dressa alors sur ses ergots et déclara « Il y a bien une solution, pour vous faire remonter. Mais nous craignons qu’elle offense la dignité de “Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre”. Nous n’osons pas vous la proposer car cela pourrait vous sembler inconvenant… »

«Il n’y a plus ici de “prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant” reprit le dindon excédé. Qu’on me sorte enfin de là, s’il vous plaît !..»

S’il vous plaît ? On n’avait pas entendu ce mot magique depuis des lustres dans la bouche du Dindon vaniteux.

Zakou et les autres animaux n’attendaient que ce témoignage de repentir, et tous se mirent enfin à l’œuvre avec leurs petites pattes en disant au Glouglou « Baissez la tête, on va devoir vous envoyer de la terre, et tout ce qu’on peut trouver sur le sol pour boucher le trou et faire ainsi remonter le niveau où vous êtes. »

Les poules se mirent à gratter, les canards avec leur pattes poussaient la terre jusqu’au bord du trou. Et le dindon ne disait plus rien, mais il se retrouvé aspergé de boue, de feuilles mortes, de petits cailloux et de fientes d’animaux qui lui tombaient dessus ! Quelle humiliation…
On dit qu’il faut souvent beaucoup d’humiliations avant que ne fleurisse un peu de vraie humilité…

Il avait beau se serrer sur le bord du trou, et rentrer la tête, pas moyen d’échapper à cette douche sale ; il dut prendre son mal en patience., tandis que le trou se comblait peu à peu.

Quand enfin la sortie fut à sa portée, “Monsieur le prince des hautes et basses-cours, à panache emplumé et jabot flamboyant, unique en son genre” ne faisait plus le fier, et il remercia même ceux dont il avait reçu secours.

Et c’est ainsi qu’ils apprirent que certains se pressent vers la lumière, non pour mieux voir, mais pour mieux briller ; et que leur orgueil n’est finalement que le masque de leur faiblesse.
C’est alors qu’au sortir de la grotte Chantecler se rappela qu’il avait un rendez-vous important demain matin à l’aube [Goupils et les gelines]… Mais là, c’est une autre histoire !

voir ✔ le bouquet du renard / E7✿10

bit.ly/histoiresforet

Print Friendly, PDF & Email