fleur E7✿23

bit.ly/livredelaforet

(voir avant la fleur E7✿22 : Tique et tactique)

bouquet du cochon / E7✿20  Où l’on voit où mènent les sales histoires.

✔ fleur E7✿23 : vulgarité ou émerveillement

Mais le pire avec Pornogre, c’est que ses conversations glissaient vite vers une obsession : il parlait souvent mal des belles histoires d’amour et de reproduction.

«As vu ces punaises gendarmes, rouge et noire, qui sont avancent collées deux à deux ? Elles sont accouplés tête bêche…» dit Pornogre sur un ton rigolard.

« Et les martinets qui ne se posent jamais, c’est en en plein vol qui s’accouplent aussi ! » ajouta Bof, qui voulait faire le malin et en rajoutait pour se faire remarquer.

Ces histoires de cochon et de crapaud, comme elles étaient loin de ce ton -émerveillé et plein de respect- avec lequel la maman de Zakou lui avait fait entrevoir les beautés du don de la vie et de sa naissance !

L’écureuil aimait bien observer sur l’écorce les gendarmes noirs et rouges qui se multipliaient au début du printemps.

Et il savait avec quel attachement la maman des Perce-Oreilles, par exemple, soigne sans relâche -jusqu’à en mourir d’épuisement- ses quelques petits devenant larves !

Zakou avait appris à admirer les libellules si belles et délicates, comme M. et Mme Agrion quand ils se préparaient à avoir des bébés. Leur danse nuptiale où ces libellules volaient unies, leur deux corps accouplés formant parfois comme un cœur !..

Mais Bof le crapaud continuait à raconter vulgairement de sales histoires. « Moi j’ai déjà vu deux escargots bien baveux s’embrasser. Tu crois qu’ils sont tous homosexuels ?… »

Pornogre grommela un mot compliqué expliquant qu’en fait les escargots sont hermaphrodites, comme bon nombre de végétaux qui portent des fleurs hermaphrodites. Ainsi par exemple les fleurs de cerisier portant à la fois des étamines (mâle) et un pistil (femelle).

Bof le crapaud cherchait à parler comme Pornogre, prenant tout “à la rigolade” dans ces conversations malsaines. Préférant suivre les mauvais camarades pour faire comme tout le monde. Et il en rajoutait de peur de paraître ignorant.

« Tu as déjà vu comment les crapauds mâles saisissent la femelle pour s’accoupler ? »

Une fois j’ai entendu comme quelques notes de flûtes, et j’ai vu Alyte, le crapaud accoucheur. Tu ne devineras jamais ce que ce mâle transportait sur son dos : tout un chapelet d’œufs gélatineux ! »

« Et moi, dit Pornogre, en allant à la rivière j’ai croisé sur le trajet 2 crapauds accoucheurs qui portaient 100 œufs chacun.
Dis moi donc, pour voir, combien d’animaux allaient ainsi à la rivière ? »

« Cela dépend si tu comptes ces 200 œufs comme des animaux vivants ? » demanda Bof.

« Tu n’y es pas du tout, écoute un peu plus attentivement : je t’ai dit qu’en allant à la rivière je les ai croisés sur le trajet.. donc il n’y a que moi qui allait dans cette direction. Eux ils en repartaient ! »

« Bof, Bof » grommela le crapaud, qui n’y comprenait pas grand chose. Il enfonça un de ses gros yeux sur le côté de la tête pour refermer triple paupière, puis l’autre œil s’escamota à son tour comme une bille.

« Pour nous accoupler, dit le crapaud, on peut faire plus d’un kilomètre avec nos petites pattes, jusqu’à retrouver notre trou d’eau natal…
On y trouve souvent aussi des œufs de grenouilles qui flottent à la surface pour profiter de la chaleur des rayons de soleil. »

voir ensuite
fleur E724 un triton qui s’approche en aura le bras croqué.

bit.ly/histoiresforet

Print Friendly, PDF & Email